L’approche de la schizophrénie par la neuropsychologie cognitive
L’approche de la schizophrénie par la neuropsychologie cognitive

L’approche de la schizophrénie par la neuropsychologie cognitive

Introduction                                                                   Je partage ici le texte de Jack Foucher      

La schizophrénie est sans doute l’une des dernières grandes affections qui a gardé tout son mystère. Elle touche à peine moins de 1% de la population mondiale dans sa forme stricte, et ce chiffre va jusqu’à 5% si on y inclus tout son spectre (trouble schizo-affectifs, personnalité schizotypique, …) (Maier et al., 1999). C’est à la fois une terrible souffrance pour les individus et leur proches, et un véritable problème de santé publique (Knapp et al., 1999).

Il nous a semblé opportun de commencer par quelques points de repères sur la schizophrénie. L’intérêt de l’approche neuropsychologique n’en paraîtra que plus évident. Le psychiatre ne retrouvera sans doute pas toute la dimension individuelle de la psychopathologie, l’approche scientifique s’accommodant mal des particularités ; ce qui suit paraîtra fatalement factuel et réductionniste.
Suite : http://cercle-d-excellence-psy.org/OLD/Neuropsy_schizo.html#metacog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.